Les gens les gens les gens!!!!!!! victoire
(ne vous moquez pas hein)
J'ai réussi à dépasser la fatidique page 150 de la Chartreuse de Parme!!!!!
Vous ne connaissez pas ce fameux cap des 150 premières pages de la Chartreuse? Vous voyez les pélerins qui rampent sans manger sans boire sans se laver de Dublin jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle, mus par leur seule foi en l'expérience qui les attend? Là c'est pareil. Quoi, les pélerins ne font pas ça? Ce n'est pas grave, c'est pareil.
Cela faisait deux ans que je m'accrochais à ce livre. Maintes fois abandonné, repris, balancé, recommencé. Et maintenant ça devient enfin interessant. Pourquoi? Je vous le donne en mille : l'histoire pas très saine entre Fabrice et la Sanseverina (sa tata) commence. Dieu existe : c'est sublime.
Voilà je suis très contente. Que ceux qui ont lu la Chartreuse d'une traite ne se manifestent pas. Les autres par contre peuvent. ;)