30 mai 2007

Le Journal d'une femme de chambre - Octave Mirbeau

A l’origine fut l’exposition au musée Rodin, présentant les « Figures d’Eros » (= dessins et aquarelles érotiques) du maître. Les jolies étiquettes blanches sous les œuvres indiquaient à quelques reprises l’influence du « Jardin des Supplices », d’Octave Mirbeau que je ne connaissais que de réputation. Je suis allée le feuilleter à la boutique du musée, mais comme je n’étais pas d’humeur à lire dans le détail ces joyeusetés un peu crades, je n’ai pas acheté le livre. Cependant, j’ai retenu le nom d’Octave Mirbeau.Il y a... [Lire la suite]
Posté par celinevixen à 14:56 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

19 février 2007

La Philosophie dans le Boudoir - Marquis de Sade

Sade, ça va cinq minutes. D’abord on trouve ça complètement dégueulasse, on détourne chastement le regard, puis au bout de quelques pages on s’ennuie un peu. C’est vrai quoi, il se passe tout le temps la même chose, et on finit par se sentir blasé : « oui bon là il les fouette…ah il les fouette encore… tiens il les fouette toujours…ah cette fois ce sont elles qui le fouettent… ». Je n’aime pas lire Sade. Ses descriptions de viols, de séquestrations et autres joyeusetés sont à lire une fois par curiosité, mais pas deux... [Lire la suite]
Posté par celinevixen à 14:49 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
22 décembre 2006

Ma Mère - Georges Bataille *

(Hum, voilà qui va booster mes stats. Vous allez voir.) On apprend des choses sympa en prépa, surtout quand le thème de philo de l’année c’est « le Corps ». Et là les profs se lâchent. Déjà, en temps normal, ils ont tous un avis sur le sujet dont ils nous font part allègrement. Et quand ils ont EN PLUS une (vraie) bonne raison pour en parler, c’est parti…  Donc voilà : Sade et Bataille ont été mes grandes découvertes cette année là. Je préfère vous parler de Sade plus tard.  Je laisse 10/18 vous... [Lire la suite]
Posté par celinevixen à 00:39 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
10 novembre 2006

Les chansons de Bilitis - Pierre Louÿs *

  C’était un petit farceur Pierre Louÿs. Son deuxième recueil publié en 1894, les chansons de Bilitis, est en effet demeuré célèbre comme grosse arnaque littéraire. En effet Louÿs a prétendu traduire du grec et retranscrire les "chants" de Bilitis, qui aurait  été une grande poétesse de l’Antiquité, ayant vécu sur l’île de Lesbos et ayant raconté sa vie en vers. Et tout le monde est tombé dans le panneau.  Pourtant, trouver comme par hasard des poèmes antiques érotiques ET saphiques, ce n’était... [Lire la suite]
Posté par celinevixen à 02:33 - - Commentaires [13] - Permalien [#]